UN PEU D'HISTOIRE

La naturopathie puise ses racines dans l’Antiquité. On la retrouve surtout chez Hippocrate (460-370 avant JC), médecin et philosophe grec (de l’île de Kos), considéré comme « le père de la médecine ». Il prônait déjà la diététique en correspondance avec l’un des 4 éléments : l’eau, la terre, l’air, le feu, et la théorie des humeurs : lymphatique, mélancolique, sanguin, et colérique.

Selon Hippocrate, chaque aliment est classé en fonction des qualités suivantes : « chaud/froid », « sec/humide », « cru/cuit », « doux/amer ». Ces propriétés agissent sur la façon dont l’aliment se transforme dans le corps, influençant la qualité et la consistance des humeurs, et par delà, le tempérament. Hippocrate appliquait ainsi la loi de la nature et de la physiologie pour révéler en chacun « son médecin intérieur », autrement dit « son pouvoir d’auto guérison ».

Les 5 principes de la naturopathie établis par Hippocrate, sont :

  •  En premier lieu, ne pas nuire « Primum non nocere »
  •  La force de la nature guérit « Vis medicatrix naturae » 
  •  Identifier la cause « Tolle causam »
  •  Ensuite nettoyer l’organisme « Deinde purgare »
  •  Enseigner la manière « Docere »

Le nom « naturopathie » est lié au principe que la guérison de toute maladie s’effectue par les forces naturelles qui résident en chacun de nous. Ces forces doivent être soutenues et stimulées par les élements de la nature.

Originaire d’Europe ce courant s’est implanté aux USA à la fin du XIXe siècle, grâce à Benedict LUST, un allemand, né en 1872, qui y immigra à l’age de 20 ans. Atteint de tuberculose et en danger de mort, il décida de retourner dans son pays natal pour y mourir, mais pris en charge par Samuel Kneipp, le plus réputé naturopathe allemand de l’époque, il guérit après 8 mois de séjour dans son institution de cure thermale à Munich. Remis sur pied, Lust retourna outremer en ayant reçu de Kneipp l’exclusivité d’utiliser sa méthode. Aussitôt, il l’élargit aux conseils diététiques, à l’adjonction des plantes, des massages, de l’électrothérapie, des bains de soleil, puis des manipulations musculo-squelettiques par les ostéopathes et chiropracteurs.

En 1901 il donne le nom de naturopathie à cet assortiment de thérapies. Cette même année, il ouvre l’Ecole Américaine de Naturopathie à New York, et l’année suivante lance la Société Américaine de Naturopathie.

En 1989 l’Association Américaine des Médecins Naturopathes a formellement reconnu que la naturopathie ne se différencie pas tellement par la thérapie mais par les principes philosophiques qui guident le thérapeute.