• 1

BILAN IRIDOLOGIQUE

L’iridologie s’intéresse à l’iris, la partie colorée de l’œil, qui à l’examen :

 

  • Propose un bilan humain en examinant les clés de l’hérédité et les modifications acquises comme conséquences du comportement psychique, neurovégétatif et hormonal,
  • Suggère la localisation des troubles potentiels

 

Un peu d’histoire

Il est probable que cette science, comme tout ce qui touche l’être humain, est aussi vieille que l’humanité. L’iridologie moderne doit sa paternité à un médecin hongrois de la faculté de Vienne, le docteur Ignaz von Peczely qui s’est intéressé à la localisation iridienne des différents organes, alors qu’en parallèle un médecin suédois, le docteur Nils Liljequist s’est orienté, avant 1880, vers l’étude des couleurs, en particulier celles produites par l’usage de médicaments à dose massive.

L’iridologie française reprend le flambeau avec Gaston Verdier, son élève André Roux en 1953, et aujourd’hui avec son fils Daniel Roux. Ce dernier poursuit les études de ses prédécesseurs, propose une synthèse des différents courants et témoigne de son expérience d’iridologue pratiquant depuis 1972. Les multiples vérités, parfois contradictoires entre les différents auteurs, ne sont à ses yeux que les pièces d’un même puzzle. J’ai suivi l’enseignement d’iridologie dispensé par Daniel Roux à l’Institut d’Hygiène et de Médecine Naturelle de Namur en 2011/12. Daniel encourageait ses élèves à beaucoup pratiquer pour construire leur propre iridologie, car c’est une science en constante évolution.