• 1
  • Séances: 10
  • Livre: 'Le Régime Hormone'
  • Livre: 'L'enfant,ce glandulaire inconnu'
  • Livre: 'Ces Glandes qui nous gouvernent'
  • Livre: 'Phytembriothérapie'
  • Livre: 'Équilibre hormonal et progestérone naturelle'

Retour aux bilans

BILAN HORMONAL

Le bilan hormonal consiste à rechercher l’appartenance de la personne à l’un des 4 types glandulaires dominants : surrénalien, thyroïdien, hypophysaire ou génital.

La découverte du Dr Gautier consiste à mettre en évidence la prédominance du système glandulaire sur le système nerveux central, de part son antériorité dans le développement embryologique. En effet, dès le 12ème jour de la vie fœtale, c’est la thyroïde qui fait battre le cœur, et non les fibres nerveuses motrices, inactives car immatures. Par ailleurs on peut souligner que la thyroïde participe à la myélinisation du système nerveux, c'est-à-dire la formation d'une gaine de myéline autour des fibres nerveuses, durant la vie fœtale et au delà jusqu’à la puberté. Au fil des ans, l’enfant évolue du type surrénalien (1ère année de la vie), au type thyroïdien (jusqu’à l’âge de 7 ans), puis au type hypophysaire (vers 12 ans) pour commencer à atteindre le type génital interstitiel (vers 15 ans) ; ce dernier ne devant pas être confondu avec la sexualité. Indépendamment de l’évolution d’un type à l’autre, c’est en passant par 3 pubertés successives (8ème jour, 12ème et 15ème année) que l’être humain atteint un équilibre glandulaire complet l’autorisant à utiliser pleinement son potentiel intellectuel et à développer son adaptabilité sociale (sens moral).

Émotions, sentiments, phénomènes sexuels, dépendent donc entièrement des processus hormonaux qui en déterminent l’activité ou son absence totale. La thyroïde préside aux enregistrements nerveux liés à la mémoire, et à la qualité des automatismes nerveux. Les secrétions hormonales sont, de fait, indispensables au développement et au bon fonctionnement de tout l’encéphale (le principal constituant du système nerveux central incluant le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral).

Comment la régulation hormonale s’effectue-t-elle ? La régulation hormonale s’effectue essentiellement par l’alimentation (cf. « le Régime Hormone ») et par l’action d’ondes électromagnétiques (e-m) émises par un générateur. Le Dr Gautier a en effet découvert que les ondes, créées par des variations du champ e-m, se propagent dans les cellules de l’organisme en transférant de l’énergie à cet espace et en améliorant le voltage cellulaire. Chaque cellule/organe possède sa propre identité vibratoire qui au fur et à mesure de la vie est altérée par les émotions négatives dues au stress ou aux facteurs environnementaux.

La santé est la résultante d’une adaptation permanente des cellules aux stimuli internes et/ou externes. Comme à l’ingestion d’un repas riche en graisses l’organisme sécrète les acides biliaires, ou à la vue d’un citron on salive par réflexe, les ondes e-m peuvent, comme facteur externe, jouer sur notre mieux-être. L’utilisation d’un rayonnement e-m non invasif dans des gammes de fréquences particulières est un élément perturbateur qui fait déclencher un phénomène réflexe glandulaire positif. Le débit d’absorption spécifique (DAS) aux ondes émises par le générateur Equiwave est inférieur à 1 W/kg à pleine puissance et est donc dépourvu de toute nocivité en respectant le temps d’exposition.

Ouvrages pour aller plus loin